Huile Stress

Qu’est-ce que le stress ?

Définition du stress

 

Stress est un mot anglais qui signifie « Accent ». Epictète disait déjà : « Les hommes ne sont pas troublés par les événements, mais par l’idée qu’ils se font d’eux. »

L’accent que nous donnons à un événement extérieur est filtré par nos sens, analysé en fonction de nos images de références, de notre culture, de notre histoire ou de nos croyances. Un événement donné ne signifiera donc pas la même chose pour tout le monde.

Une menace potentielle déclenche une réaction physiologique naturelle d’adaptation au changement dans tout l’organisme. Qu’il s’agisse de faire face à une maladie ou à un autre événement, la réponse physiologique est unique.

Types de stress

 

Il existe deux types de stress : le stress aidant, bénéfique pour l’organisme humain, et le stress nuisible, gênant. Si le niveau de tension est adapté à la situation, à l’action, il est bénéfique. Si au contraire, il n’est pas adapté, ou disproportionné, il y aura encore plus de tensions et donc, des conséquences physiologiques et psychologiques. On peut donc affirmer que le stress est l’énergie qui rend possible l’ensemble des réactions de l’organisme.

Depuis la nuit des temps, l’homme a du faire face à des situations déstabilisantes et qui provoquent un déséquilibre. De nos jours, ce sont, par exemple, les inquiétudes concernant l’avenir économique, la vieillesse, la santé, le décès d’une personne proche, etc.

Stress vital

 

Au cours de son évolution portant sur quelques millions d’années, l’être humain a été doté de mécanismes neurobiologiques lui permettant de s’adapter à toutes modifications de son environnement, qu’elles soient physiques, sociales et/ou psychiques. Comme l’a démontré Claude Bernard, l’organisme vivant doit maintenir son équilibre interne en mobilisant l’énergie utile aux processus d’adaptation. Cette adaptation est nécessaire lors des variations de l’environnement, en particulier vis-à-vis des stimuli d’agression physiologique et psychologique. C’est cette réponse aux stimuli désormais nommée stress. L’individu vit en état permanent de stress, stimulation nécessaire aux rythmes biologiques. Mais si un certain niveau de stress est nécessaire à la vie, le dépassement d’un certain seuil peut devenir dangereux voire fatal, s’il outrepasse les capacités d’adaptation de l’organisme, d’où l’apparition de maladies qui peuvent être rapidement mortelles. Cette relation stress/maladie apporte bien une nouvelle dimension à l’approche médicale classique.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *